Soutenir l’interopérabilité sémantique dans le domaine de la conservation-restauration

Dans cet article, nous présentons une approche sémantique pour traiter la question de l’interopérabilité dans le domaine de la conservation-restauration. Nous évaluons d’abord le contexte et nos observations confirment le besoin critique d’un système d’intégration de données tirant parti de la sémantique des données.

Notre solution consiste en : (1) construire une ontologie spécifique au domaine, pour s’appuyer sur une compréhension unifiée des données de conservation-restauration ; (2) la mise en correspondance de l’ontologie partagée avec chaque source de données, permettant à chaque source participante de gérer sa propre base de données sémantique, constituée de ses données originales maintenant associées au niveau sémantique ; et (3) intégrer toutes les données des sources, pour les interroger de la même manière homogène. Les réalisations présentées ont été réalisées dans le cadre du projet PARCOURS, dont l’objectif est de développer un système d’information capable de fournir un accès unifié à des sources d’information distinctes, liées au domaine du patrimoine culturel en général et aux processus de conservation-restauration en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.